septembre 24, 2021
ballet

Quelles sont les zones du corps travaillées en pratiquant le ballet ?

Danser ou apprendre à danser est une merveilleuse chose. De la danse classique à la danse contemporaine, passant par la danse orientale, chaque type de dans permet de s’amuser tout en s’affirmant. C’est bien de danser pour le plaisir, si cela permet de prendre soin de sa santé. C’est encore mieux si ce loisir permet de se muscler certaines parties du corps.

Qu’est-ce que le ballet ?

Le ballet est une discipline qui s’inspire dans la danse classique. C’est un sport à part entière, qui mobilise toutes sorte d’aptitudes comme l’équilibre, la musculation, la coordination, l’interaction, l’expressivité de tout le corps avec un partenaire du rythme. Il fournit un travail précis et complet, qui permet de fuseler les muscles et d’apporter un bon maintien au danseur.  Pendant cette discipline, il n’y a guère de fonction cérébrale ou corporelle, qui ne soit pas sollicitée. Le ballet comme tout autre activité physique, permet de remodeler et d’affiner la silhouette. Il améliore l’équilibre et la posture, mais il permet également de se muscle. La pratique du ballet booste l’endurance, le souffle et la souplesse. Le but de cette discipline, c’est de corriger la posture et faire gagner en fluidité.

Le ballet et la musculation

La pratique de la danse est bénéfique pour tout le corps. Car toutes les parties, bras, fessiers, jambes, cuisses, ventre, et les zones les plus sujettes à la cellulite sont sollicitées. Le bassin est musclé, le ventre serré, pour gainer la ceinture abdominale. Les épaules, le buste, les jambes, les fessiers, tout est bien coordonné et mis à l’épreuve. Pointes et pieds flex ou cambré, développent les muscles des jambes en longueur. Le ballet fait donc appel à toutes les parties du corps. En pratiquant le ballet, vous musclez et entretenez votre cœur, ce qui vous met à l’abri des maladies cardiovasculaires.  Toutefois, pour bien jouir des bienfaits de cette discipline qu’est le ballet, il faut le pratiquer régulièrement et ce sur le long terme.

La pratique du ballet booste le cerveau

Le ballet ne sollicite pas que les parties inférieures et supérieurs du corps, mais il fait aussi appel au cerveau. En effet, il provoque une conversation entre le corps et le cerveau. Car l’apprentissage des pas de danse est basé sur la concentration, l’attention et la mémoire. Tout pratiquant du ballet doit être capable d’observer, de retenir et de reproduire les gestes et les enchainements, afin de les restituer fidèlement, et dans ce cas, c’est le cerveau qui est mis à de rude épreuve. Chose surprenante encore, le ballet a des effets bénéfiques sur certaines maladies neurodégénératives.